Qui sommes-nous


trio

Demain les vins est un trio d’amis : 3 passionnés de vins, 3 sensibilités distinctes et 3 parcours initiatiques différents menant au vin.


Benoit Perrot : Co-fondateur, Référencement vignerons et communication

Ton premier souvenir lié au vin

J’ai attrapé très jeune le virus du vin et après on ne peut plus s’en défaire ! Mes 1er souvenirs remontent quand j’avais une dizaine d’années, j’allais régulièrement chez un caviste réputé près de chez moi (dans une cave tenue par une des 1ères femmes à avoir remporté le prestigieux concours de meilleur sommelier de France) juste pour admirer ses flacons qui déjà m’attiraient, m’intriguaient, réveillaient en moi une grand curiosité, presque mystique. D’ailleurs, je n’hésitais pas à casser ma tirelire pour faire un cadeau à mes parents, mais malheureusement à l’époque je n’avais le droit que de le humer… L’un qui m’a le plus marqué au niveau olfactif fut un superbe vin jaune… 

Ton parcours

J’ai commencé mon apprentissage en vivant dans cette très belle ville de Lyon, la capitale de la gastronomie où j’ai eu la chance d’éduquer mon palais et d’apprécier les bonnes choses. J’ai ensuite naturellement voulu m’orienter rapidement dans le secteur de l’hôtellerie restauration. J’ai pu approfondir mes connaissances dans l’œnologie et la sommellerie notamment durant mes longues études dans les écoles hôtelières. Mon apprentissage s’est fait en côtoyant des grands messieurs de la sommellerie. Après la fin de mes études, je voulais absolument travailler dans les grands palaces parisien, où la gastronomie est roi et le vin un objet d’art. J’ai commencé au George V, puis au Trianon Palace et pour finir actuellement au Prince de Galles. Chaque expérience professionnelle a été le théâtre de rencontres exceptionnelles avec des passionnés de vin. J’ai aussi été membre de nombreuses associations dans le monde du vin, j’ai passé plusieurs niveaux du WSET (Wine Spirit Education Trust) et récemment je me suis remis aux études pour passer avec succès un Mastère spécialisé en Commerce International des vins et spiritueux à Dijon. Mais mon apprentissage quotidien se fait principalement lorsque je suis dans les vignobles, les salons professionnels en allant à la rencontre directement de ceux qui font le vin et qui vous communiquent leur passion, leur savoir…

Ta passion pour le vin : pourquoi aimes-tu le vin?

C’est facile je ne me lasse jamais de penser et de parler du vin… Cela fait partie de mon ADN ! Je (re)découvre tous les jours de nouveaux vins, de nouveaux vignerons, de nouvelles techniques de vinification, des cépages oubliés, des terroirs fabuleux… C’est une passion vivante, d’un produit vivant qui s’échange et se partage afin de prendre du plaisir… 

Tes plus belles émotions de dégustations

Il y en a beaucoup ! Question difficile et délicate ! Si je devais choisir une caisse de vin pour partir sur une île déserte, je pense qu'il me faudrait pas moins d’une semaine pour choisir… mais pour répondre à la question je dirais un Bourgogne Blanc les Violettes 2008 de chez Jean Yves Bizot, un Vosne Romanée 1er Cru Cros Parantoux 2010 de chez Méo Camuzet, une bouteille de Champagne « Les Perrières » de chez Ulysse Colin, une Côte Rôtie de chez Jamet en 1995 et pour finir l’un de mes  1er amour une Grange des Pères de 2000 ! (Et tant pis pour ceux qui trouve que cela fait buveur d’étiquette !). Mais pour que l’émotion de dégustation soit là il faut aussi que j’emmène tous mes proches avec moi ! 


Matthieu Mondésert : Co-fondateur, Gestion des opérations et communication

Ton premier souvenir lié au vin

Mon premier souvenir est un Lynch-Bages de mon année de naissance 1983. Etant trop jeune, mon père m’avait offert le privilège de tremper mes lèvres dans son verre. Mais plus que le vin en lui-même c’est ce qu’il représente qui en a fait un souvenir gravé à jamais.

Ton parcours

Mon parcours a été guidé par des rencontres successives qui ont été déterminantes dans ma décision de faire de ma passion une activité à part entière. Au contact d’un ami qui gère un domaine à Chassagne-Montrachet à l'Abbaye de Morgeot, j’ai eu la chance de partager avec des proches des moments inoubliables de la vie d’un domaine. La magie des climats bourguignons a été une sorte de révélation qui a fini de me convaincre que ma voie était toute trouvée. Après plusieurs expériences commerciales à l’international et en France dans le secteur de la presse écrite, j’ai franchi le pas de la reconversion pour effectuer un Mastère spécialisé en Commerce International des vins et spiritueux à Dijon. J’ai ensuite travaillé à la vigne et en cave au sein du Domaine Pierre-Jean Villa, vigneron à Chavanay (sur les appellations Saint-Joseph, Condrieu, Côte-Rôtie, Crozes-Hermitage) ainsi que pour un autre domaine rhodanien prénommé « Les Terriens ». Sur ces coteaux abrupts de la Vallée du Rhône septentrionale,  j’ai pu mesurer la force d’abnégation que les grands vignerons possèdent pour façonner de grands nectars. Après cela, j’ai effectué une expérience commerciale pour Les Vignes Olivier Decelle qui regroupe le domaine Decelle-Villa (à Nuits Saint-Georges), le Mas Amiel (à Maury, Roussillon) et Château Jean Faure (à Saint-Emilion).

Au contact de vignerons dans différentes régions viticoles françaises ainsi que dans des salons dédiés aux professionnels, j’ai pu ainsi déguster énormément de vins et élargir mes connaissances sur les terroirs, les cépages, les modes culturaux, les vinifications et sur les domaines.

Ta passion pour le vin : pourquoi aimes-tu le vin ?

J’aime les émotions que le vin procure : l’envie, la gourmandise, la nostalgie, la joie, la tendresse… Le vin est aussi un produit culturel, vivant, que l’on partage et qui ne cesse d’évoluer. Grâce à son esprit chaleureux et convivial, le vin rapproche les gens et fait rencontrer des personnes différentes autour d’une même passion. On n’a jamais fini d’apprendre dans la vie mais je pense que cela est encore plus vrai dans le vin. C’est un puits sans fonds d’enseignements, de surprises et de découvertes.


Tes plus belles émotions de dégustations

J’ai eu de grandes émotions et de belles surprises sur les vins suivants :

-       Chambolle-Musigny 2004 du domaine Georges Roumier

-       Savennières « L’Enclos » 2008 du domaine Eric Morgat

-       Morgon « Côte de Py Cuvée 3.14 » 2009 du domaine Jean Foillard

-       Meursault « Les grands charrons » 2008 du domaine Boisson-Vadot

-       Muenchberg Grand Cru Pinot Gris « A 360 P » 2009 du Domaine Ostertag


Antoine Mondésert : Co-fondateur

Ton premier souvenir lié au vin

Un vieux Figeac 1975 à la robe orangée, tanins fondus… mais conservant encore un fruit impressionnant. Un pur bonheur ! Cela m’a fait réaliser à quel point le vin pouvait être vecteur d’émotions et traverser les années à la fois en cave mais aussi en mémoire. Certains vins restent gravés de manière indélébile dans nos esprits et nos palais.

Ton parcours

Après une formation en finance et entreprenariat à l’ESC Grenoble, j’ai travaillé pendant 7 ans dans le secteur de l’audit financier. Je réussis à concilier aujourd’hui, avec le plus grand des plaisirs, mon envie de création d’entreprise avec ma passion pour le vin. Mon esprit de curiosité m’amène à découvrir  régulièrement de nouveaux vins  et à rendre visite à des domaines lors des escapades viticoles organisées avec mes proches.

Ta passion pour le vin : pourquoi aimes-tu le vin ? 

Mon goût pour le vin est sans nul doute le fruit d'un héritage. Mon père est plus qu’un amateur, c’est un mordu et un passionné de vin. Déjà tout jeune, avec mon frère, nous plongions le nez dans les verres des adultes, nous retenions les noms enchanteurs des domaines, des châteaux, des grands ou des premiers crus… C’est grâce à lui que nous sommes tombés dans le tonneau pour ne plus en ressortir ! J’aime aussi le vin car c’est un produit culturel et convivial ; selon moi, le vin est fait pour être dégusté en toute intimité, en famille ou avec des amis dans les éclats de rire, de voix, en confrontant ses goûts et ses idées. Le vin est fait pour être partagé !

Tes plus belles émotions de dégustations

Voici pêle-mêle les plus grandes émotions ou les derniers coups de cœurs que j’ai pu ressentir :

-        Chablis Grand Cru Valmur 2004 du Domaine Raveneau

-        Côtes du Rhône La Pialade 2008 d’Emmanuel Reynaud

-        Jasnières rouge et blanc « Sur le nez » Les Maisons Rouges 2010

-        Coteaux du Languedoc La Terrasse d’Elise Le Pradel 2010 de Xavier Braujou

-        Corse Cuvée Faustine rouge 2011 du Domaine Comte Abbatucci

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération. la vente d’alcool est interdite au moins de 18 ans