Domaine Pierre Gonon Saint-Joseph rouge 2012

  • 2012
  • Vallée du Rhône
  • Saint-Joseph
  • Rouge
  • 75 cl
  • Syrah
Cashback :

Description du domaine

Domaine Pierre Gonon

Revue du Vin de France 2** (Domaine d'excellence) ; Bettane & Desseauve : 3BD (Production de haute qualité) 

Voici l’un des joyaux de la Vallée du Rhône septentrionale. Un domaine emblématique de Saint-Joseph, installé depuis quatre générations au cœur des terroirs historiques de l’appellation, sur les coteaux de Mauves, de Tournon-sur-Rhône et de Saint-Jean de Muzols. Autrefois l’œuvre de Pierre Gonon, le domaine est aujourd’hui géré avec orfèvre par ses fils : Jean et Pierre Gonon. Ils façonnent  avec tradition et respect de la vigne et des sols, des vins vibrants d’identité, de profondeur et d’émotions. Des flacons qui suscitent l’émerveillement et qui nous font toucher la grâce des fameux Saint-Joseph historiques.

L’histoire du domaine Pierre Gonon est riche et mouvementée. Comme pour bon nombre d’exploitations viticoles dans le Rhône, la période d’après-guerre faillit coûter l’avenir du domaine familial. Le domaine qui n’arrivait plus à vendre ses raisins au négoce dut se lancer à l’époque dans la production et la commercialisation de ses propres vins. Pierre Gonon fut donc l’un des premiers vignerons de l’appellation à mettre en bouteille sa propre production. A la fin des années 80, Pierre Gonon tomba malade ce qui contraignit ses deux fils, Jean et Pierre, à venir épauler leur père dans la gestion du domaine. Au fil des millésimes, les deux frères associent leur force en améliorant l’outil de production grâce à nouvelle cuverie, en replantant les parcelles en sélections massales et en acquérant de nouvelles parcelles, notamment un trésor inestimable : les vieilles vignes du fameux vigneron  Raymond Trollat à Saint-Jean de Muzols. Aujourd’hui, le domaine compte 10 hectares de vignes disséminés sur trois coteaux composés de granit, d'argile et de gneiss sur Mauves, Tournon-sur-Rhône et Saint-Jean de Muzols. Ces trois communes font partie des six qui formaient à l’origine l'AOC Saint-Joseph avant l’agrandissement de l’appellation en 1969.

A la vigne, les frères Gonon travaillent l’ensemble du domaine en agriculture biologique. Le domaine a été certifié en 2011 mais les principes ont été mis en place dès 2004. Aucun engrais chimique, ni herbicide ou pesticide n’est utilisé. Seuls les traitements au soufre et au cuivre sont utilisés pour lutter contre les maladies. Des tisanes et des composts sont répandus dans les vignes afin de nourrir les sols et favoriser la biodiversité. Les sols sont travaillés régulièrement par des griffages, des labours au piochon, au cheval et au treuil. Ici, les vignes ici ne sont pas rognées mais attachées à des échalas pour être ensuite montées en pont avec la vigne voisine. Les rendements sont limités par une taille courte, en gobelet, et par un ébourgeonnage. L’intégralité des vignes sont en sélection massales. L’âge moyen est de 40 ans mais certaines vignes du domaine sont centenaires. Les raisins sont récoltés à maturité et vendangés manuellement. Un premier tri est effectué à la vigne afin que seuls des raisins en parfait état sanitaire et à parfaite maturité arrivent en cave.

A la cave, les vinifications sont traditionnelles et en vendanges entières (75%). Le pourcentage de vendange non éraflée varie en fonction des millésimes. Les fermentations démarrent naturellement, en levures indigènes. Les macérations durent en moyenne trois semaines. Les extractions sont délicates par des pigeages doux. Les vins sont ensuite élevés en demi-muids, de 3 à 70 ans, sans bois neufs, séparément en fonction des parcelles. Les vins sont  assemblés et mis en bouteille en lune descendante, entre novembre et février. La mise en bouteille des blancs se fait entre fin août et début septembre.

 cuir


poivre

A la vigne :
 
Le terroir et les sols : Assemblage de plusieurs parcelles situées entre Mauves (granits) et Saint-Jean de Muzols (gneiss, orientation sud-est, vignes centenaires).
Philosophie : Agriculture biologique (Certifié depuis 2011)
Informations sur le millésime 2012 : 2012 est un millésime typique de la Vallée du Rhône septentrionale qui allie de manière équilibrée une expression de fruit intense avec une finesse remarquable. La saison culturale a été marquée par un hiver parmi les plus secs depuis 50 ans qui aurait pu être dommageable pour la vigne. Ce stress hydrique a été compensé par la venue de pluies abondantes sur le mois d’Avril qui ont permis au début le débourrement de la vigne mais a ensuite considérablement ralenti son développement végétatif. La floraison s’est donc faite tardivement. Un été magnifique sur les mois d’août et septembre ont permis une belle maturité des raisins.
 
En cave :
 
Vinification et élevage : A la cave, les vinifications sont traditionnelles et en vendanges entières (75%). Le pourcentage de vendange non éraflée varie en fonction des millésimes. Les fermentations démarrent naturellement, en levures indigènes. Les macérations durent en moyenne trois semaines. Les extractions sont délicates par des pigeages doux. Les vins sont ensuite élevés en demi-muids, sans bois neufs, séparément en fonction des parcelles. Les vins sont assemblés et mis en bouteille en lune descendante, entre novembre et février. 
 
Dans le verre :
 
Ce Saint-Joseph dévoile une robe rouge intense et profonde. Les premières senteurs se distinguent tout de suite par des arômes intenses de fruits noirs, de poivre et de violette. Des parfums de cuir, et d’olives viennent ensuite compléter la palette olfactive de vin complexe. La bouche est dense, profonde mais fraîche. La sève gouleyante de ce grand flacon se dessine langoureusement en bouche. La longueur est saisissante. Une merveille d’expression, d’identité et de race. 
 
Conseils de dégustation :
 
Pour profiter pleinement de tous ses arômes, il est préférable de laisser ce Saint-Joseph pendant minimum 2 ans en cave.  Du fait de sa structure, ce vin est armé pour la garde et se sublimera encore plus avec les années. Il peut être laissé en cave sereinement pendant 10-15 ans.
 
L’accord gourmand conseillé :
 
Saint-Joseph rouge se mariera très bien avec des viandes rouges grillées, sur une entrecôte ou sur une côte de bœuf bien persillée.