Domaine de la Citadelle Ultimes d'Antoine Rouge 2012

  • 2012
  • Provence
  • Luberon
  • Rouge
  • 75 cl
  • Syrah
Cashback :
2%

Description du domaine

Domaine de la Citadelle

Magnifique région viticole, le Luberon est encore sous-estimé mais elle recèle de pépites dont le Domaine de la Citadelle fait partie. C’est à force d’abnégation, de patience et de dynamisme qu’Yves Rousset-Rouard œuvre depuis 20 ans sur ce domaine familial installé à Ménerbes, sur le versant nord du Massif du Luberon. La belle aventure débute en 1989 lorsque que cet ancien producteur de cinéma rachète un vieux mas comprenant 8 ha de vignes. En 1995, le fils d’Yves Rousset Rouard, Alexis rejoint son père dans la conduite du domaine. Au fil des ans, le domaine s’agrandit pour détenir aujourd’hui 39 hectares regroupant 60 parcelles, composés d’une grande variété de sols (argilo-calcaire, argilo-sableux, 
éboulis caillouteux ou marnes) d’expositions et de cépages (14 cépages différents). Ce large éventail offre au domaine une grande faculté d’élaborer des vins identitaires, complexes et racés.

Ces quelques lignes témoignent de tout le travail effectué à la vigne et en cave par le domaine : 

« Syrah et Grenache constituent la base du Domaine où depuis 1990, d’autres cépages comme la Roussane, le Viognier, le Mourvèdre, ou le Cinsault ont été introduits. Le climat est aussi un des éléments importants de notre terroir. De type méditérrannéen avec le Mistral en toile de fond, il donne d’excellentes maturités. Malgré tout, les nuits sont fraiches en été et l’exposition naturelle sur les pentes nord du massif du Luberon rend notre secteur particulièrement tardif comparé aux autres appellations du Rhône méridionales. Ajoutez à cela des sols à tendances calcaires (lauze ou éboulis caillouteux) procurant à nos vins fraicheur et tension, soulignant ainsi leur fruit et les rendant taillés pour la garde. La syrah s’est ainsi vite révélée comme un élément indispensable de nos grandes cuvées telles Le Gouverneur ou les Artèmes allant parfois jusqu’à 90% de l’assemblage sur le Gouverneur ou les Ultimes. On y retrouve souvent des accents nordistes mais toujours avec le « charme » du sud.

Culture : En cours de conversion biologique, la culture de la vigne était depuis vingt ans raisonnée, sans désherbant ni engrais chimique, en limitant les traitements dans un souci constant d’équilibre, de respect de la vigne et de l’environnement. Le travail du sol sur le rang est réalisé au moyen de lames inter-ceps. Mise à part les très vielles vignes. La plupart des parcelles est palissée, favorisant ainsi la photosynthèse et l’aération des grappes. La taille de la vigne est courte limitant ainsi la charge de grappe par cep. Au printemps, les vignes sont ébourgeonnées. Une vendange en vert est effectuée en juillet si besoin sur certaine parcelle limitant ainsi leur rendement. Une vendange de qualité se définit par son état sanitaire et sa maturité. Les vendanges débutent vers la fin août pour les cépages les plus précoces et s’étalent jusqu’à fin octobre afin d’obtenir les meilleures maturités possible pour chaque cépage et chaque terroir

Bénéficiant de la pente naturelle de la colline sur laquelle la cave est bâtie, toutes les opérations, de la réception des vendanges jusqu’à la mise en bouteille, se font par gravité. Après l’éraflage et le foulage, les baies tombent directement dans les cuves de vinification. L’ensemble des cuves est en inox thermo-régulé permettant un contrôle constant des températures pendant les fermentations. Pour la vinification des rouges, une partie de ces cuves est équipée de pigeurs hydrauliques qui favorisent une extraction douce des tanins, de la couleur et des valeurs aromatiques. Le pressurage des vins blancs et des rosés est réalisé avec un pressoir pneumatique à membrane.
Les cuvées des « Artèmes » et du « Gouverneur Saint-Auban » sont élévées en moyenne pendant 12 mois en barriques, foudre de chêne et cuves. Les barriques proviennent de quelques tonneliers sélectionnés au fil des ans pour leur travail sérieux sur la sélection des origines de bois, des grains et la précision de leurs chauffes.

 myrtille


pin

A la vigne :
 
Le terroir et les sols : Lieux-dits Les Faysses et Les Artèmes comprenant des sables graveleux et de la molasse gréseuse calcaire à une altitude moyenne de 200m.
Philosophie : Principes de la culture biologique.
 
En cave :
Vinification et élevage : Vendange égrappée en totalité. Fermentation en cuves inox thermo régulées avec pigeage et remontage réguliers. Macération longue de 20 à 25 jours. Elevage : 12 mois en fûts de chêne français (50%) de 1 à 3 vins et (50%) en Foudre.
 
Dans le verre : 
 
Un plaisir ultime… Cette cuvée confidentielle du domaine n’est produite qu’en quantité limitée uniquement sur les plus beaux millésimes. Mariés avec précision et élevés avec patience, la syrah et le grenache livre ici une partition tout en dentelle. Une sève soyeuse et embaumante se déploie en bouche avec délectation et persistance. Superbe !
 
Conseils de dégustation :
 
Il est préférable de patienter encore 2 ans afin de profiter de l’éventail des arômes offerts par ce rouge. Ce flacon pourra se garder en cave sereinement pendant 10 à 12 ans.  
 
L’accord gourmand conseillé : 
 
Ce rouge se mariera parfaitement accompagné de magrets de canard, de gibiers, ou de plats en sauce.