Domaine Jean-Michel Gérin Côte-Rôtie La Landonne 2016

  • 2016
  • Vallée du Rhône
  • Côte-Rôtie
  • Rouge
  • 75 cl
  • Syrah
Cashback :
8%

Description du domaine

Jean-Michel Gérin fait incontestablement partie des personnages qui comptent dans le paysage viticole du Rhône Nord. Sa passion et son énergie communicatives ont participé à placer les vins de ce domaine sur la plus haute marche de la région. La famille Gérin est une famille historique du village d’Ampuis depuis 6 générations. C’est en 1983 que l’aventure viticole démarra au sein de la famille par l’acquisition d’une parcelle de Côte-Rôtie. Quelques années plus tard, le domaine fit l’acquisition des plus beaux joyaux de l’appellation sur les mythiques terroirs des Grandes Places et de La Landonne. Au fil des millésimes, Jean-Michel Gérin construit sa grande réputation qualitative et agrandit son domaine sur les terroirs de La Vallière et Les Lézardes. Epaulés aujourd’hui par ses fils, le domaine comprend 12 ha de vignes. Les vins façonnés par le domaine émerveillent par leur chair, leur texture suave et prégnante qui tapisse le palais avec délicatesse et persistance.

Description de la cuvée

Mythique Landonne ! La simple évocation de son nom émerveille… Réputé comme l’un des terroirs aux maturités supérieures du fait de son exposition, La Landonne ne s’oublie pas. Elle vibre d’énergie et de profondeur en bouche et laisse une trace indélébile au palais et dans l’âme des chanceux qui y ont déjà succombé ! 97-98 James Suckling

Arôme

À la vigne et en cave

Le terroir et les sols : 0.4 hectares sur lieu-dit “ LA LANDONNE “. Micaschiste et oxyde de fer

Vinification et élevage : Egrappage à 100 %, suivi d'une macération pendant 4 semaines. Elevage : 100 % barriques neuves pendant 20 mois.

Conseil dégustation

Pour profiter pleinement de tous ses arômes, il est conseillé d’attendre minimum 3 ans pour le boire. Ce vin pourra être laissé sereinement en cave pendant 12-15 ans.

Accords mets et vins

Cette Landonne accompagnera les plats de fêtes, un tournedos Rossini, un lièvre à la royale...