Domaine Lécheneaut Nuits-Saint-Georges 2016

  • 2016
  • Bourgogne - Côte de Nuits
  • Nuits-Saint-Georges
  • Rouge
  • 75 cl
  • Pinot noir
Cashback :
8%

Description du domaine

Domaine Lécheneaut

C'est au cœur de Nuits-Saint-Georges que les frères Lécheneaut (Philippe et Vincent) ont hissé leur domaine familial sur la plus haute marche des vins de la Côte de Nuits. L'histoire de ce domaine emblématique est riche et les deux frères ont sur s'enrichir du patrimoine légué par les générations précédentes afin de constituer un vignoble rayonnant sur dix hectares disséminés dans dix-huit appellations de la Côte de Nuits. Le domaine fut créé dans les années cinquante par un Moreysien de souche, Fernand Lécheneaut, sur la commune de Nuits-Saint-Georges et compte à l'époque deux hectares et demi sur les appellations Nuits-Saint-Georges, Morey-Saint-Denis et Chambolle-Musigny. C'est en 1986 que les deux frères, Philippe et Vincent, reprennent le domaine familial après avoir suivi une formation oenologique au Lycée Viticole de Beaune. Dès 1987, des vignes sont reprises en fermage à Nuits-Saint-Georges et à Vosne-Romanée. De nouvelles parcelles, dont des Premiers Crus, sont acquises un peu plus tard sur Chambolle-Musigny et Gevrey-Chambertin. Puis l’illustre Premier Cru de Nuits-Saint-Georges « Les Pruliers » et le Clos des Ormes à Morey-Saint-Denis font une entrée remarquée dans le Domaine. Donner naissance à des raisins de grande qualité. Voici le crédo des deux frères qui mettent en œuvre une viticulture d'orfèvrerie, orientée vers des pratiques respectueuses des équilibres naturels et une maturité optimale des raisins. Les rendements sont faibles et le tri à la vigne est drastique afin d'apporter une qualité de raisin irréprochable en cave. En cave, "les raisins sont déposés sur une table vibrante, procédé qui permet l’élimination des débris végétaux et des insectes. Ils y subissent aussi un second tri. Une fois égrappées, totalement ou partiellement selon les années, les grumes sont déversées dans des cuves de macération. Au bout de six jours environ, la fermentation alcoolique démarre sous l’influence des levures indigènes, présentes naturellement sur la peau du raisin. L’élevage proprement dit commence à partir du moment où le futur vin est versé dans des cuves en inox pour y opérer un débourbage, autrement dit une séparation du jus clair et des bourbes ou matières en suspension. Le vin obtenu est ensuite entonné en fûts de chêne. C’est au cours des dix-huit mois d’élevage, que se déclenche mystérieusement la fermentation malolactique. Vincent et Philippe Lécheneaut renouvellent chaque année environ un tiers de leur futaille, le pourcentage de fûts neufs variant en fonction des caractéristiques du millésime et du cru. La recherche permanente de la finesse aromatique de leurs pinots noirs incite Vincent et Philippe Lécheneaut à n’utiliser que des chênes de hautes futaies issus des meilleures forêts françaises." Les vins du Domaine Lécheneaut se distinguent par leur équilibre entre finesse et profondeur. Chaque cuvée possède sa propre personnalité et démontre avec éclat les nuances merveilleuses des terroirs de la Côte de Nuits. Admirable d'élégance et de persistance, ces vins procurent des émotions rares et sont extrêmement recherchés. Demain les Vins est donc heureux de vous les proposer dans cette vente privée d'exception.

Description de la cuvée

"Cette cuvée résulte d’un assemblage de plusieurs parcelles (Les Damodes, Les Saint Jacques, Les Herbues, Les Tuyaux, Les Belles Croix, Les Charmois, Les Chaliots). Vigoureux et corsé, il a du corps et de la mâche sur une structure équilibrée et charpentée. Long en bouche, il s’apprécie pleinement après quelques années de garde ; la maturité l’arrondit de façon sensuelle et racée."

Arôme

champignoncassis

À la vigne et en cave

Le terroir et les sols : Cette cuvée résulte d’un assemblage de plusieurs parcelles que sont Les Damodes, Les Saint Jacques, Les Herbues, Les Tuyaux, Les Belles Croix, Les Charmois, Les Chaliots. Les sols de la partie Nord proviennent des limons à cailloutis descendus de la Côte, des alluvions de la vallée du Meuzin. Dans la partie Sud, les limons proviennent de la Combe des Vallerots (terre profonde, marno-calcaire).

Philosophie : Principes de la culture biologique.

Vinification et élevage : En cave, "les raisins sont déposés sur une table vibrante, procédé qui permet l’élimination des débris végétaux et des insectes. Ils y subissent aussi un second tri. Une fois égrappées, totalement ou partiellement selon les années, les grumes sont déversées dans des cuves de macération. Au bout de six jours environ, la fermentation alcoolique démarre sous l’influence des levures indigènes, présentes naturellement sur la peau du raisin. L’élevage proprement dit commence à partir du moment où le futur vin est versé dans des cuves en inox pour y opérer un débourbage, autrement dit une séparation du jus clair et des bourbes ou matières en suspension. Le vin obtenu est ensuite entonné en fûts de chêne. C’est au cours des dix-huit mois d’élevage, que se déclenche mystérieusement la fermentation malolactique. Vincent et Philippe Lécheneaut renouvellent chaque année environ un tiers de leur futaille, le pourcentage de fûts neufs variant en fonction des caractéristiques du millésime et du cru. La recherche permanente de la finesse aromatique de leurs pinots noirs incite Vincent et Philippe Lécheneaut à n’utiliser que des chênes de hautes futaies issus des meilleures forêts françaises."

Conseil dégustation

Il convient de laisser ce vin en cave pendant minimum 2 ans afin que celui-ci délivre toute sa palette aromatique. Ce Nuits Saint Georges est armé pour la garde, il pourra donc vieillir sereinement pendant 8 à 10 ans.

Accords mets et vins

Ce Nuits Saint Georges mérite des plats nobles et de fêtes comme un lièvre à la royale par exemple ou un gibier comme une biche, un faisan.